prestige

Levée de fonds close au 15 septembre 2016

Découvrez les demeures de prestige à vocation événementielle

Cet investissement propose un versement de 8,5% brut* par an*²
La durée d’investissement est de 6 ans
Cette offre est accessible aux investisseurs de tous pays

investisseur-immo

Le principe de cet investissement

Vous investissez dans une société qui achète des propriétés de prestige et les exploite grâce à une activité liée à l’événementiel et l’hôtellerie.

Ces lieux sont utilisés pour réaliser des séminaires d’entreprises, des réceptions d’anniversaires, des mariages, des fêtes religieuses …

Seuls les investisseurs privés, personnes physiques ou morales, ont le droit de souscrire à cet investissement .

Cet investissement est éligible au PEA

Les plus-values qui y sont observées ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu si le PEA ou le PEA PME a plus de 5 ans.

CONTACTEZ NOUS

Vous souhaitez obtenir un rendez-vous téléphonique personnalisé, un de nos conseillers vous contactera dans les 48 heures.
Merci de compléter le formulaire

Appelez-nous directement pour bénéficier de l’expertise et de l’accompagnement de nos conseillers immobiliers.

LES RISQUES

Mention Obligatoire

Il est rappelé que tout investissement quel qu’il soit est exposé à un risque de perte en capital ou de non rentabilité.
En conséquence, l’investisseur est invité à prendre en considération l’ensemble des facteurs de risques ci-dessous exposés pour les solutions d’investissement préconisées en fonction des informations qu’il a communiquées sur sa situation personnelle.o.

En savoir +

Risque lié à la liquidité du placement

Chaque associé commanditaire est exposé au risque de liquidité de son placement. Un investisseur souhaitant vendre ses parts s’expose au risque de ne pas recouvrir l’intégralité de son investissement initial.
La Société doit veiller :
– à disposer aux échéances de liquidités immédiates suffisantes pour honorer les demandes de rachat qui auraient été effectuées dans le respect des Statuts et des conditions de souscription.
– à l’échéance, une contrepartie extérieure pourra se porter acquéreur des parts de l’associé sortant. Cependant, la valeur d’acquisition du placement pourra se faire à la valeur de marché susceptible d’être inférieur au montant investi initialement. Les parts de l’investisseur peuvent subir une baisse de leur valeur due à la variation des marchés immobiliers.

Risque lié au marché de l’immobilier

L’activité de la Société dépend en grande partie de l’attractivité des salles de réception ainsi que de la demande sur le marché. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des redevances versées par les locataires.
Cette baisse peut être toutefois contenue par l’effet de la mutualisation des risques et de la gestion immobilière active (destinée à limiter au minimum l’effet négatif d’une mauvaise conjoncture économique sur les revenus de la Société) qui permet d’en contenir l’impact sur le rendement.
La gestion immobilière active pourra se traduire par des subdivisions de parcelle et leurs reventes à des tiers, par l’augmentation de la surface locative ou par toutes autres opérations sur les biens immobiliers qui ont pour but l’optimisation des revenus dégagés des actifs de la Société.

Risque lié à la gestion discrétionnaire

Comme tout projet commercial, les gérants peuvent rétrospectivement avoir fait une analyse erronée des opportunités de marché ou ne pas rencontrer le succès commercial escompté lors de la mise en location des salles de réception.
Ainsi, un mauvais positionnement du prix par rapport au marché ou une mauvaise estimation des coûts seraient préjudiciables au taux de remplissage des salles ainsi qu’à la rentabilité des opérations engagées.
Cependant, les études montrent que le marché de la location de salles de réception est en progression de 30% par an. Cette évolution met les propriétaires/exploitants de salles en position de force sur le marché. Toutefois, la Société a bâti ses prévisions de location en ne prenant en compte que les week-ends et non les jours de semaine, ce qui laisse augurer d’un apport supplémentaire de chiffre d’affaire en cas de locations en semaine.

Risque lié à la solvabilité des clients

Le risque de non-paiement des clients existe, et peut mettre en danger la rentabilité et la pérennité de l’entreprise.
La Société est prémunie contre ce risque, la location des week-ends est confiée à des professionnels de la location de salles. Ces sociétés versent une caution et la Société souscrit une garantie perte de loyers pour se prémunir contre tout impayé.

(Pour se prémunir de ce risque, la location des week-ends est confiée en intégralité aux professionnels de la location de salles qui, en retour, versent une caution en garantie de paiement. Il a été prévu pour les locations en semaine, un dépôt de caution et la souscription d’une assurance par les preneurs. De plus, la Société souscrit une garantie perte de loyers pour prévenir tout risque d’impayé.)

Risques liés aux hommes et partenaires clefs

Le succès de la Société reposera en grande partie sur :
Les qualités et le savoir-faire des dirigeants ;
sa collaboration avec des partenaires de la location des salles de réception ;
l’acquisition intelligente et pertinente des opérations et leur financement.

Dans l’hypothèse où le dirigeant n’assumerait plus ses fonctions de gérant commandité, la mise en œuvre de la stratégie de la Société pourrait en être défavorablement affectée.
La Société se réserve la possibilité, en fonction de son développement futur, d’avoir recours à une croissance interne, et de recruter des profils spécialisés dans son domaine d’activité. Cependant la concurrence entre les sociétés du secteur de l’immobilier dont certaines ont une notoriété plus importante que la Société, pourrait réduire la capacité de la Société à attirer, conserver et fidéliser des employés clés.
La Société entend développer une politique active de fidélisation de ses partenaires afin de sécuriser ses sources de revenus.

* Dans le cadre d’une souscription avec dispositif PEA, le souscripteur reste redevable de la CSG, CRDS à la sortie du PEA.
*² Espéré(s) non garanti(s)